Presse


Chez elle, Patricia a réalisé un cocon pour ouvrir "La Porte du zen"


Depuis quatre mois, Patricia Kasper vous ouvre « la Porte du zen ». Chez elle, elle propose modelages et moments de détente.

Jean-Marc et Patricia ont des enfants « aux quatre coins de la France », une bonne raison pour voir du pays... et tester de nombreux centres de massage. Patricia est adepte depuis très longtemps et profite des soins à chaque occasion. C'est grâce à « (sa) propre expérience » qu'elle a sauté le pas : offrir elle aussi des modelages personnalisés. Et elle insiste beaucoup sur ce dernier mot, c'est sa carte de visite en quelque sorte : « Quand je vais me faire faire un massage, il y a toujours de l'attente et ce n'est jamais assez personnalisé à mon goût. On ne devrait venir que pour soi et on croise forcément des gens... » Pas chez Patricia. « Ici c'est uniquement sur rendez-vous pour permettre cet accueil personnalisé. Je peux ainsi prendre le temps pour écouter. » À votre arrivée, cela commence par un thé « dans un cocon », elle a dédié une pièce complète de sa maison à son activité. Puis Patricia vous explique comment va se dérouler la séance. Elle vérifie aussi les contre-indications, les points sensibles que le client peut avoir... « Simplement expliquer aux gens comment ils doivent se positionner, c'est important pour les mettre à l'aise et qu'ils se détendent surtout quand on ne connaît pas, certaines personnes ont plus de pudeur. » C'est basique mais essentiel pour Patricia. Elle n'envisage ses massages que comme « un moment d'échange et de respect ». Dans ces conditions, « c'est d'abord un plaisir pour moi aussi, celui d'apporter du bien aux gens. Et c'est très valorisant quand ces gens apprécient, vous le disent et en parlent autour d'eux. » Et en quatre mois, le bouche à oreille a déjà bien fonctionné.
Aucune visée médicale

Autres points sur lequel Patricia insiste : il convient de parler de « modelages » (« massage » est réservé aux kinésithérapeutes) et de rappeler qu'ils n'ont « aucune visée médicale. C'est simplement de la relaxation et du bien-être ». Trois types de modelages sont proposés à « la Porte du zen », le nom retenu par Patricia. Les massages ayurvédiques : aux huiles chaudes indiennes. « Il vise à rééquilibrer les énergies, il est déstressant au possible. » Celui aux pierres chaudes (des pierres volcaniques de basalte), est « plus profond, revitalisant ». Les pierres froides, elles, « viennent tonifier le visage et activer la circulation des jambes ». Enfin, le massage thaïlandais « plus sportif avec des points de pression et d'acupression avec également des étirements » au sol. Il est bien plus ciblé, aux effets sur le long terme. Pour un public plus averti.

Pour pratiquer, Patricia n'a pas fait les choses à la légère. Elle a suivi plusieurs formations à Paris fin 2009. Puis, il lui aura fallu une année pour penser son projet et obtenir les autorisations nécessaires de son employeur. Patricia a adopté le statut d'auto-entreneur mais elle est toujours salariée, aide-soignante au centre hospitalier de Maubeuge. Patricia ne compte pas vivre de sa seconde activité, elle veut d'abord partager un plaisir, une philosophie. Et elle a déjà su convaincre son époux : Jean-Marc lui a emboîté le pas et a suivi une formation en massage thaïlandais. • M. C. H.

La Porte du zen, 2, place de Manissart à Vieux-Mesnil. 03 27 68 16 44 et 06 69 05 83 22. www.laporteduzen.com. À partir de 45 E.

Uniquement sur rendez-vous."

Source:
Lavoix au féminin, dimanche 06.02.2011
Voir l'article sur le site de La Voix Du Nord